Numéro 54
Juillet 2021

Nos prisons sont-elles républicaines ?

Bertrand Kaczmarek

Résumé

Dans le précédent numéro de Diasporiques, Didier Fassin analysait les causes de la fréquence du suicide en prison. Bertrand Kaczmareck parle ici de la façon dont on vit dans ce lieu, longtemps caractérisé par son emprise totale sur la personne des détenus et devenu, par un excès inverse du balancier historique, un non-lieu, un « simple » espace de rétention, hors-société en quelque sorte. Et il plaide en faveur de l’instauration d’une authentique « culture pénitentiaire », fondée en particulier sur le développement des échanges de paroles entre les détenus et ceux qui ont la responsabilité de les gérer.

Thèmes abordés dans l’article

Institutions juridiques, Appartenances, Droit de l'Homme