Numéro 53
I - Articles téléchargeables

Alors que la lutte contre la pandémie repose essentiellement sur la vaccination, le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, le Pr Alain Fischer, nous éclaire au sujet de la multiplicité des questions d’éthique qui lui sont associées, qu’il s’agisse de la démonstration de l'activité des vaccins ou des choix prioritaires en matière de politique vaccinale.

L’ancien président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, évoque quant à lui la double solidité de l'Union européenne à l’épreuve d'une part du Brexit et d’autre part de la COVID-19.

Le Pr Didier Fassin poursuit la réflexion que nous avons engagée sur la justice en traitant d’un sujet glaçant : les suicides en prison, pour lesquels la France détient le triste record d'être la première en Europe en termes de fréquence.

Suivent deux grands reportages en couleurs : d’une part l’annonce des projections nocturnes sur les murs du Panthéon à Paris, les 7, 8 et 9 mai 2021, des images d’un très grand nombre des plaques murales commémorant les morts de la Seconde Guerre mondiale, une installation du graphiste Philippe Apeloig, et d’autre part la présentation par Anne-Emmanuelle Lazar des Maisons TARA qui accueillent à New Delhi des dizaines d’enfants en souffrance et les prennent en charge jusqu’à leur majorité. Entre les deux figurent les chroniques habituelles de Charles Conte, cette fois-ci au nombre de six.

II - Articles accessibles dans la version imprimée

C’est Marguerite Duras que Maurice Mourier choisit de nous présenter comme neuvième Grande Transparente de sa seconde série : une femme hors du commun, romancière célébrée bien sûr mais plus encore inoubliable cinéaste.

 

Suivent les recensions de quatre ouvrages.

Découvrir, redécouvrir

Grande Transparente : Marguerite Duras

(Maurice Mourier)

 

Lire

Le cinéma intérieur de Lionel Naccache

(Bernard Fernandez)

Mishima de John Nathan

(Maurice Mourier)

Israël, une démocratie fragile de Samy Cohen

(Léopold Braunstein)

La tyrannie du mérite de Pascal Ory

(Bernard Quelquejeu)