Numéro 56
Janvier 2022

L’islam en prison de Mohamed Loueslati

Michel Morineau

Résumé

Le sujet du livre de l’imam Mohamed Loueslati, responsable de l’aumônerie musulmane pour le Grand Ouest de la France, est toujours d’actualité et le restera sans doute longtemps encore. C’est sur un fond de misère sociale, intellectuelle et morale, très bien décrit dans son ouvrage, que Mohamed Loueslati inscrit son  travail d’aumônier musulman des prisons. Ce sacerdoce est semé d’embûches et les difficultés à affronter ne sont pas seulement le fait des détenus. L’administration pénitentiaire, l’État français plus globalement, les pays d’origine bien sûr, la situation de l’islam en France, les applications parfois à contre sens de la loi de 1905 sur la Séparation des Églises et de l’État… y mettent aussi du leur  pour décourager voire faire échec à bien des tentatives de réinsertion ou de remise en ordre des idées et des repères auprès de cette population. Ce travail est pourtant essentiel lorsqu’il est confié à des aumôniers musulmans français, spirituellement et intellectuellement cultivés, connaissant bien les lois (celle de 1905 en particulier), adhérant aux principes républicains (dont la laïcité). L’imam Loueslati se définit lui-même comme « musulman républicain », deux adjectifs pour lui à l’évidence totalement compatibles. Il est très convaincant quand il explique que, à côté de sa foi, ces principes républicains le portent à poursuivre son sacerdoce. L’aumônerie est en effet le dernier recours, le dernier lien, la dernière chance pour ceux de ces détenus, radicalisés ou non, qui tentent de s’en sortir. Les exemples donnés par l’auteur en attestent. Les solutions qu’il avance dans ce contexte  ne sont pas nouvelles, elles sont même bien connues, elles n’ont pas pris une ride depuis la fin du siècle passé, mais ici elles sont illustrées par un vécu dense et courageux.

Thèmes abordés dans l’article

Institutions judiciaires, Appartenances, Droits de l’Homme

Articles apparentés