Numéro 47 Octobre  2019
Carl Dreyer, un grand poète visionnaire du cinéma
Jean-Jacques Sadoux

Résumé

Jean-Jacques Sadoux attire cette fois-ci notre attention sur un cinéaste engagé et humaniste dont tout cinéphile connaît le nom mais pas toujours sa très attachante personnalité et nombre de ses œuvres marquantes. Carl Dreyer déclara un jour « Consciemment je ne fais rien pour plaire au public ».  Il n’est donc pas surprenant qu’il jouisse d’une réputation d’austérité, d’auteur difficile et même parfois un peu ennuyeux. Et pourtant, pour qui sait aller au-delà des apparences, il restera à tout jamais aux côtés de D.W. Griffith, d’Orson Welles, de Jean Renoir ou de Fellini l’un des grands poètes visionnaires du cinéma.

Thèmes abordés dans l’article

Arts et lettres

© 2019-2020 Diasporiques