Numéro 55
Octobre 2021

Le monde berbère et la question kabyle

Fodil Kessaï et Salem Chaker

Résumé

Plus d’un million de nos concitoyens (1 250 000 estime-t-on), dont une majorité de nationalité française, sont de filiation berbère. Et l’on estime à quelque trente millions le nombre de Berbères dans le monde. La revue Diasporiques souhaite mieux faire connaître cette collectivité humaine qu’on peut actuellement qualifier de diasporique puisqu’elle ne dispose pas en propre d’un État, et aussi de peuple, riche d’une histoire, d’une culture et bien sûr d’une langue dans la multiplicité de ses dialectes. Le présent dossier comprend deux documents établis en relation avec des personnalités ayant des liens avec l’Inalco[1].

Le premier est un article de présentation générale par Fodil Kessaï  du « monde berbère », de sa volonté et de ses difficultés d’existence.

Le second est la reproduction d’un entretien sur  l’une des dimensions majeures de la berbérité – « la question kabyle » - qu’avait eu en septembre 2001 la revue Diasporiques, alors sous sa forme première[2], avec Salem Chaker, un entretien qui, vingt plus tard, conserve, on le verra, une grande actualité.

[1] Institut national des langues et civilisations orientales, plus connu sous le nom de Langues’O.

[2] Cercle Gaston Crémieux

Thèmes abordés dans l’article

Appartenances, Diasporas, Droits de l’Homme