Numéro 49 | Avril 2020
Abel Gance : deux œuvres magistrales de jeunesse
Jean-Jacques Sadoux

Résumé

C’est à Abel Gance, ce cinéaste « révolutionnaire », géant controversé au demi-siècle de productions cinématographiques, que notre portraitiste des grands metteurs en scène de cinéma consacre cette fois-ci son regard. Sa forte personnalité a provoqué, on peut s’en douter, des réactions très contrastées de la part des critiques. Il rappelait souvent les difficultés qui avaient été les siennes à tourner des sujets originaux et conformes à son génie créatif : « Si l’on m’avait donné en France […] les coudées franches et l’argent nécessaire pour faire du cinéma l’Art qu’il est en puissance… je n’aurais pas été obligé, pendant un demi‑siècle, de tourner des films alimentaires. Ces deux films échappent totalement à ces critiques.

Thèmes abordés dans l’article

Activités culturelles, Engagements

© 2019-2020 Diasporiques