Numéro 48 | Janvier 2020
La Colère
Valentine Zuber

Résumé

Chaque année depuis trois lustres, à la mi-novembre, la ville d’Auxerre organise à l’initiative de son Cercle Condorcet un grand débat public sur un thème d’actualité. En 2019 c’est celui de la « colère » qui a été choisi : ilétait  en effet on ne peut plus actuel ! La nouvelle responsable du Comité scientifique des Entretiens, Valentine Zuber, abien voulu nous confier ce qu’elle a dit en introduction puis en conclusion de ces deux journées intenses. La colère pourrait être le rappel salutaire et vital contre toute résignation, une révolte nécessaire face à la soumission qui empêche l’homme dans son désir légitime d’épanouissement personnel, qui passe par le contrôle d’une vie qu’il souhaiterait pouvoir conduire de manière autonome. En ce sens elle serait un état nécessaire, inconfortable certes, éruptif et fort heureusement toujours instable, dangereux mais constructif. Car la colère interroge, bouscule, indispose mais elle fait aussi bouger les lignes lorsqu’elle finit par s’apaiser. Individuelle ou collective, cette émotion ne se résume pas à ses seuls côtés obscurs. Elle est donc aussi promesse de lumière, de calme retrouvé, d’échanges redevenus respectueux lorsqu’elle permet finalement de transformer le présent de chacun à l’aune du confort et de la liberté de tous…

Thèmes abordés dans l’article

 

Convictions, Démocratie, Institutions politiques, Institutions judiciaires

Articles apparentés

© 2019-2020 Diasporiques