Antoinette Weil

Agrégée de grammaire, Antoinette Weil a commencé par être enseignante de Lettres classiques, un métier qu’elle a, dit-elle, adoré. Elle s’est fortement engagée dans la lutte contre l’échec scolaire au niveau du collège en recourant à des méthodes personnelles (de lecture et d’orthographe) et en les faisant connaître au sein de la MAFPEN (Mission académique à la formation des personnels de l’éducation nationale). Elle s’est également passionnée pour l’enseignement du latin, au point de continuer dans cette voie auprès d’adultes au-delà de la fin de sa période d’activité professionnelle, notamment dans le cadre de la vénérable Association Philotechnique et, plus récemment, dans celui de l’université du troisième âge de Dijon. Parallèlement elle a de longue date eu chez plusieurs éditeurs une activité de correctrice de multiples ouvrages au rang desquels bien sûr la revue Diasporiques.

© 2019-2020 Diasporiques