Numéro 46 | Juillet 2019
« L’engagement religieux interdit de transgresser les impératifs bibliques en matière d’abattage des animaux »
Entretien avec le Grand Rabbin Bruno Fiszon

Résumé

Après le Grand Imam Tarek Oubrou dans le précédent numéro de la revue, c’est au tour du Grand Rabbin Bruno Fiszon de nous expliquer la position de ses coreligionnaires au sujet de l’abattage des animaux ; il aborde notamment sans détours la question de l’intégrité de l’animal avant sa mise à mort, y compris du point de vue de sa conscience. « La position que je défends, dit Bruno Fiszon, est d’abord celle du droit, dans une république laïque, de se comporter dans le respect des traditions religieuses propres à chaque culte mais elle est aussi fondée, et c’est bien sûr très important, sur la conviction qui est la mienne – et à l’appui de laquelle j’apporterai des arguments – que l’abattage rituel, celui qui se pratique sans étourdissement préalable à la saignée, n’est pas plus douloureux que l’autre ».

 

Thèmes abordés dans l’article

Appartenances culturelles, Convictions, Droits de l’Homme

© 2019-2020 Diasporiques