Numéro 46 | Juillet 2019
Organiser de façon prioritaire des débats non décisionnels
 
Louis Schweitzer, Philippe Lazar

Résumé

Diasporiques, à plusieurs reprises, a témoigné de son intérêt pour les réflexions du  Groupe international, interculturel, interconvictionnel (G3i) À la commune initiative de ce groupe et de la revue est en cours de constitution une nouvelle association selon la Loi de 1901, intitulée « Société, cultures et convictions » (SOC). Son assemblée générale fondatrice s’est tenue le 22 mai 2019 en présence d’une cinquantaine de futurs adhérents et ses statuts sont en cours d’examen par la préfecture de police de Paris. L’outil principal de l’association  sera de susuciter l’émergence  débats « non décisionnels ». Si l’on veut que ce projet prenne une ampleur qui en justifie l’existence, il est indispensable qu’une multiplicité d’institutions le prenne en charge, chacune selon ses spécificités, sans pour autant perdre de vue l’objectif commun : aller directement ou par étapes vers des débats non décisionnels de groupes suffisamment restreints pour que chacun puisse s’exprimer s’il le souhaite. Nous pourrions ainsi constituer une sorte de fédération – à ce stade informelle – d’institutions associées au travers de la promotion de tels débats citoyens, aujourd’hui essentiels pour redonner pleine crédibilité à la démocratie.

Thèmes abordés dans l’article

Capitalisme, Union européenne.

© 2019-2020 Diasporiques