Numéro 44 | Janvier 2019
Max Linder, de la comédie au drame
Jean-Jacques Sadoux

Résumé

 

Le cinéma mondial comporte peu de figures au destin aussi tragique que celui de Max Linder. Première star planétaire du septième art il fut un acteur et cinéaste brillant qui rivalisait avec Charlie Chaplin et qui fut, entre autres, un des inspirateurs des Marx Brothers, de Pierre Etaix et de Jacques Tati. Il se suicida en 1925. Bien plus tard, il fallut tout l’acharnement de sa fille Maud, partie à la découverte d’un père qu’elle ne connaissait pas, pour retrouver une partie essentielle de son œuvre et que lui soit restituée la place essentielle qui est la sienne dans l’histoire du cinéma. Voici par exemple ce que disait de lui Charlie Chaplin : « C’est le plus grand homme du cinéma français. Lui seul, avant tous les autres, a compris la simplicité nécessaire du cinéma. Il a montré une intelligence prodigieuse dans l’exécution de ses films ».

Thèmes abordés dans l’article

Activités culturelles

© 2019-2020 Diasporiques