Numéro 35 Octobre 2016
Terrorisme : peut-on enrayer l’hypertrophie de l’information ?

Ont pris part à ce débat Fethi Benslama, psychanalyste, Jean-Marie Charon, sociologue, Hala  Kodmani, journaliste, Philippe Lazar, directeur de Diasporiques, Gérard Roche, sénateur de la Haute-Loire, Jean-François Théry, ancien président de la Section du rapport et des études du Conseil d’État.

Résumé

Les attentats qualifiés de « terroristes » donnent lieu à une information dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle est très nourrie, tant dans les médias que dans les réseaux sociaux. L’objectif même de ceux qui perpètrent de tels attentats étant fondamentalement qu’on parle d’eux et que leurs actes contribuent à déstabiliser la  population, on peut se demander s’il est raisonnable qu’on donne un tel écho à leurs actions : n’entre-t-on pas directement dans leur jeu en agissant ainsi ? Mais on peut aussi s’interroger sur la possibilité réelle de modifier les comportements de tous ordres qui conduisent à ce débordement d’informations...

Thèmes abordés dans l'article

 

Engagements politiques

© 2019-2020 Diasporiques