Numéro 40 Janvier 2018
Qu’est-ce que le droit d’un peuple à disposer de lui-même ?
Philippe Lazar

Résumé

Le Centre Medem, un cercle amical qui regroupe des Juifs héritiers de la tradition bundiste, a demandé au directeur de Diasporiques/Cultures en mouvement de prendre part, dans le cadre des Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs de France de 2017, à une table ronde sur l’actualité du concept de diaspora. Une occasion pour lui d’étendre lc concept bien au-delà de son utilisation pour désigner le mode historique d’existence « non territorialisée » des Juifs et pour prôner le droit de tout peuple à revendiquer une existence territoriale ou non territoriale, c’est-à-dire de disposer d’un État et/ou d’avoir une existence historique et culturelle non-étatisée, conformément à la disposition formelle mais non mise en œuvre de la Charte des Nations unies qui proclame « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ».

Le Bund – « l’Union générale des travailleurs juifs de Lituanie, de Pologne et de Russie » puisque c’était là le nom officiel de ce mouvement d’inspiration socialiste – a été créé en 1897 comme le mouvement sioniste, presque simultanément.

Thèmes abordés dans l'article

Appartenances historiques et culturelles, Institutions, Diasporas

© 2019-2020 Diasporiques