Numéro 37 Avril 2017
Une majorité d’« inactifs » ?
Philippe Lazar
Résumé

Vous avez sûrement reçu, pour une raison ou une autre, des questionnaires comportant une rubrique relative à votre profession. Celle-ci mentionne souvent parmi les réponses proposées : « retraité », « chômeur » ou « autre forme d’inactivité ». Des réponses parfaitement en phase avec la terminologie officielle française*. Mais est-il vraiment acceptable qu’on qualifie ainsi « d’inactive », en y incluant les jeunes, plus de la moitié de la population ? Plus de la moitié ? Oui, vous avez bien lu, comme on le verra d’entrée de jeu dans cet article protestataire.

Celle, par exemple, de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

* Celle, par exemple, de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

Thèmes abordés dans l’article

Inégalités

Accès direct à l’article (en PDF)

© 2019-2020 Diasporiques