© Diasporiques
ISSN n° 1276 4248
Mise à jour le 11/09/2009
 

Dans ce numéro…

Les modalités de reconnaissance de la diversité culturelle au sein d’un pays ou d’une famille de pays font l’objet de controverses. Diasporiques/Cultures en mouvement aborde ce sujet qui lui est cher sous divers angles. Dominique Schnapper et Chantal Bordes-Benayoun nous disent leur attachement à la distinction, à leurs yeux à la fois essentielle et suffisante, entre sphère privée et espace public ; Joël Roman se place lui sur le plan de la nécessaire reconnaissance réciproque des cultures – toutes idées qui sont reprises et discutées au cours d’un débat très animé qui rassemble Hamida Ben Sadia, Charles Conte, Philippe Lazar, Jean-Jacques Monnier, Yves Plasseraud et Helène Ruiz Fabri autour de la question des minorités nationales. Odile Quintin, à Bru­xelles, nous affirme que ces interrogations et plus généralement la question culturelle sont et doivent
impérativement être au cœur de la construction de l’Union européenne.
Un saut outre-Atlantique nous permet de prendre connaissance, sous la plume d’un professeur d’histoire à Berkeley, Tyler Stovall, du sans-faute des premiers Cent-jours de Barak Obama, qui doit maintenant « transformer l’essai » en étant dans les meilleures conditions intérieures pour le faire.
La culture, au sens cette fois de la production d’œuvres littéraires ou artistiques, garde toute sa place : par la plume de Maurice Mourier qui nous présente La Passe, une revue authentiquement poétique s’il en est ; par celle d’Anita Weber qui demande au metteur en scène Olivier Py de nous expliquer pourquoi il prête une attention particulière à l’intelligence des coquelicots ; par celle de la plasticienne Colette Grandgérard qui poursuit son introspection, amorcée dans le précédent numéro de la revue. Suivent, selon l’habitude, les recensions de livres, de revues (la « revue des revues » de Georges Wajs), de faits signifiants de tous ordres (les chroniques de Charles Conte), etc.
Nos deux encarts en couleur portent cette fois le premier (les « grands mythes », sous la houlette d’Anne-Emmanuelle Lazar) sur une bienfaitrice de l’humanité…, la vache ; et le second (les peuples et cultures, sous la responsabilité de Juliette Touyard et de Charles Conte), sur un peuple européen dépourvu de territoire propre : les Roms. Et selon la bonne habitude prise, le premier de ces encarts propose un nouveau jeu à nos Diasporikids et il s’achève par d’alléchantes recettes de Sylvie
Kuisinexkise.

 

Couverture

 
     

Sommaire et articles du numéro 6