Dans ce numéro

Ce numéro commence par un débat sur les parentés entre deux néologismes : l’un très ancien, parfaitement intégré dans la langue française, laïcité, et l’autre, beaucoup plus récent, interconvictionnalité. Ce dernier, s’il était largement accepté, pourrait jouer un rôle majeur en termes d’apaisement des conflits de tous ordres à l’échelle nationale et de meilleure compréhension des modes différentiels de gestion des relations entre Églises et États à l’échelle de l’Union européenne. Suivent deux entretiens au sujet du rôle de la jeunesse. Le premier, avec Alain Geismar, comme on sait l’un des acteurs-clés de Mai 68, nous remet en mémoire les événements dont les suites ont profondément modifié la société française. Le second, avec quatre responsables de mouvements européens de la jeunesse, nous éclaire sur la façon dont ils voient l’avenir de l’Europe sans ­bouleversement de son cadre institutionnel actuel.
Maurice Mourier poursuit son exploration ornithologique imaginaire en nous présentant trois nouveaux Zazzos. Quant à Jean-Jacques Sadoux, il nous révèle l’une des dimensions méconnues d’Hollywood : l’exploitation arrogante des scénaristes dans ce qui fut la capitale du cinéma. Trois ouvrages sont recensés : La France d’hier, de Pierre Le Goff, par Philippe Brenot, Usages et mésusages du ­langage à ­propos de l’antisémitisme, de Jacques Aron, et La laïcité au-delà des idées reçues, de Valentine Zuber, qui a participé au débat sur laïcité et ­interconvictionnalité.
Nous rendons hommage à l’historienne Suzanne Citron, pionnière, entre autres, de la remise en question du « roman national », en publiant quelques extraits de l’entretien qu’elle nous avait accordé en 2008.
Ce numéro comporte un nouvel encart consacré à une grande région européenne, en l’occurrence les pays baltes. La première partie, d’ordre politique, accueille les contributions, qui nous honorent, de trois hautes personnalités s’exprimant sur leur vision de l’intégration de leurs pays respectifs dans l’Union : MM. Alar Streimann, Ambassadeur d’Estonie en France, Rolands Lappuķe, ancien Ambassadeur de Lettonie en France, et Arūnas ­Gelūnas, ancien ministre de la Culture de Lituanie et ancien Ambassadeur de ce pays auprès de l’UNESCO. La seconde partie donne champ libre à deux artistes et à une critique d’art baltes : l’Estonienne Liina Siib, le Letton Voldemārs Johansons, la Lituanienne Aistė Paulina Virbickaitė, et la revue reproduit deux attachants poèmes de la poétesse lettonne Vizma Belševica, traduits par Anne-­Emmanuelle Lazar. 

 

Couv41


Retour Accueil

Sommaire 41

Sommaire 40

Sommaire 39

Sommaire 38

Sommaire 37

Numéro 36

Numéro 35

Numéro 34

Numéro 33

Numéro 32

numéro 31

Numéro 30

Numéro 29 Achetez des numéros
Abonnez-vous
Haut