Dans ce numéro

Ce numéro s’engage par un débat associant François Becker, Martine Cerf, Charles Conte, Danièle Hervieu-Léger, Philippe Lazar, Maryam Mouzzouri et Bernard Quelquejeu sur le thème des apports potentiels d’un dialogue « interconvictionnel » à une gestion qu’on peut qualifier de responsable des diverses « quêtes de vérité » et des libertés. Il se poursuit par deux textes relatifs au passé et au futur de la Ligue, sous forme, le premier, d’un entretien avec l’un de ses vice­présidents, Pierre Tournemire, et le second d’un article d’Éric Favey, autre vice-président de l’organisation. Charles Conte nous dit ensuite pourquoi il lui a semblé intéressant de tenir chronique, au fil de nombreux numéros, d’une myriade d’événements de portée diverse et Philippe Lazar essaie d’interpréter l’actuel éclatement de la gauche.
Maurice Mourier nous entraîne une nouvelle fois au Japon, cette fois pour comprendre l’importance historique et culturelle d’une des formes les plus bouleversantes de son théâtre traditionnel : le nô. Notre passionné de cinéma, Jean-Jacques Sadoux, fait connaître le cinéaste britannique Peter Watkins à celles et ceux qui n’ont pas encore eu la chance de découvrir ses œuvres. Cinq livres ont par ailleurs retenu l’attention de nos critiques : L’inhabitable, de Joy Sorman, que nous présente Philippe Brenot, L’esprit du judaïsme de Bernard-Henri Lévy, analysé de façon critique par Jacques Aron, deux ouvrages évoqués par Maurice Mourier concernant Roland Barthes, dont l’un, posthume, contenant des inédits et des lettres recueillis par Éric Marty, et l’autre rédigé par Chantal Thomas, et enfin La Découverte des Marranes de Samuel Schwarz, que nous présente Jean-François Lévy.
C’est à l’artiste Claude Genzling – qui nous avait fourni en décembre 2010 l’œuvre Solidarité attentive ornant la une de la revue – que nous avons donné cette fois-ci champ libre... Nous marquons par ailleurs une pose, que nous espérons de courte durée, de la rubrique « Revue des revues ». Notre regard culturel et gastronomique sur les nouvelles Régions porte cette fois-ci sur le rapprochement entre la Bourgogne et la Franche Comté : nous sommes très reconnaissants à Jean-Claude Deslot, fondateur des « Toques Nivernaises », de son aide en la matière et nos lecteurs partageront à coup sûr notre gratitude en prenant connaissance des recettes auxquelles il nous donne accès.

Couv33


Retour Accueil

Sommaire du
numéro 33

Sommaire du numéro 32

numéro 31

Numéro 30

numéro 29 Numéro 28 Numéro 27
Numéro 26 Numéro 25 Numéro 24 Numéro 23 Numéro 22 Numéros antérieurs Achetez des numéros
Abonnez-vous
Haut