Dans ce numéro

C’est à Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire national de la laïcité, que nous avons d’abord demandé de nous éclairer sur la gravité des atteintes à la laïcité dans notre pays, sur les tentatives faites pour l’instrumentaliser et sur les parades imaginables contre ces mauvais coups. C’est ensuite à Pierre Tournemire, vice-président de la Ligue de l’enseignement, que revenait tout naturellement la responsabilité de nous rappeler ce que fut l’étroit parallélisme entre l’histoire de ce mouvement d’éducation populaire qu’est la Ligue et celle de la laïcité, depuis leur émergence contemporaine à la fin du XIXe siècle.
Abdennour Bidar, Charles Conte, Éric Favey, Françoise Lorcerie et Nicolas Sadoul débattent d’une possible réappropriation du concept de laïcité dans une acception périculturelle et des conséquences positives qu’on pourrait espérer en tirer en termes de facilitation du « vivre ensemble », pendant que Jean Baubérot, Martine Cerf et Marie-Claude Cortial nous éclairent sur la façon dont ce concept pourrait ainsi contribuer activement à la construction de l’Union européenne.
Dans un tout autre domaine, Diasporiques a le plaisir de donner la parole à l’un de ses fidèles lecteurs, qui fut l’un des acteurs de la Haute-Couture française, Robert Levaillant. Celui-ci égrène pour nous avec émotion et humour quelques souvenirs d’une époque aujourd’hui passablement révolue. Et nous refaisons un tour dans le Grand-Nord, auprès des Sámis, ces Européens essentiellement transfrontaliers. Maurice Mourier nous ramène, lui, en France, avec son nouveau « Grand Transparent », ce merveilleux poète que fut Joachim Du Bellay, auquel son amour de l’Italie ne fit en rien oublier la douceur angevine. Quatre livres sont cette fois recensés. Un ouvrage didactique de Michel Dévoluy sur la façon de mieux comprendre l’Europe, une autobiographie « hérétique », celle de Jean Baubérot, et deux recueils de poèmes, l’un de Paul Dalmas-Alfonsi, poète corse, et l’autre de Maurice Mourier.
Alain Berestetsky et Serge Radzyner analysent comme d’habitude des textes issus de diverses revues et Charles Conte reprend son rôle de chroniqueur.
C’est à l’Est de l’Europe, en Lettonie, le pays préféré des cigognes, que nous emmène cette fois Anne-Emmanuelle Lazar, ce qui permet à Sylvie Kuzcynski de nous faire redécouvrir le plaisir de manger du pain, des pommes de terre et des harengs…

 

 

Couv_25


Retour Accueil Sommaire du
numéro 25
Numéro 24 Numéro 23 Numéro 22 Numéro 21 Numéro 20
Numéro 19 Numéro 18 Numéro 17 Numéro 16 Numéros antérieurs Achetez des numéros
Abonnez-vous
Haut